Un stade qui est loin d’etre un coup de circuit

Un stade qui est loin d’etre un coup de circuit

«Dans un contexte ou le systeme de sante est en pi?te, ou le gouvernement s’endette a coups de milliards, ainsi, ou les contribuables quebecois demeurent les plus taxes en Amerique du Nord, c’est une proposition plutot complexe a defendre», croit l’auteur.

Renaud Brossard

Directeur Quebec, Federation canadienne des contribuables

Le ministre de l’Economie, Pierre Fitzgibbon, a excellent essayer de se Realiser rassurant, les contribuables ont raison d’avoir peur lorsqu’il parle de subventionner le retour du baseball.

Contrairement a votre qu’affirmeront les richissimes hommes d’affaires a l’origine des travaux, ce qui n’a rien d’un coup de circuit sur le plan economique. Pour les experts dans le domaine, il s’agit plutot d’un gaspillage enorme.

Lorsqu’ils seront sondes sur la question, 83 % des economistes repondent que les subventions a toutes les stades d’equipes sportives des ligues majeures sont une chute d’argent Afin de nos contribuables.

Notre professeur Allen Sanderson, de l’Universite de Chicago, https://datingmentor.org/fr/wing-review/ va i  nouveau plus loin, affirmant que : « Si l’objectif reste d’injecter de l’argent dans l’economie locale, votre pourrait i?tre plus efficace de le jeter par la a d’un helicoptere que de l’investir dans un nouveau stade. »

Le premier probleme reste que, lorsqu’ils font leurs calculs de retombees economiques, les promoteurs ont tendance a enfler leur importance.

Prenons la question du tourisme comme. Mes calculs effectues Afin de estimer les retombees economiques d’un stade considerent que, si un voyageur franchit la porte d’entree du stade, chaque dollar qu’il depense tout a l’heure reste une consequence directe du fait qu’il y a 1 stade.

Ainsi, si un voyageur est a Montreal pour assister a une conference, mais qu’il decide d’aller voir un match de baseball un soir, l’equipe s’attribuerait le credit de chaque dollar qu’il a depense tout a l’heure.

Son sejour a l’hotel, chaque repas qu’il a mange, le post d’avion, son billet de conference, etc., seraient consideres tel une consequence directe du fait qu’il a assiste a une partie au sein des calculs de retombees economiques et touristiques. Ca aide enormement a faire grossir des chiffres. C’est aussi trompeur.

Une analyse independante effectuee via l’essor de Camden Yards, a Baltimore, a degote que l’impact positif net du stade des Orioles etait d’environ trois millions de dollars par an. J’ai aussi annee, des frais d’interets sur la dette associee a la construction du stade coutaient, a eux seuls, 14 millions de dollars par an.

Le second probleme reste que les retombees positives d’une equipe pour les commerces locaux seront largement surestimees.

Si 1 stade moderne attire de nombreuses chefs d’entreprise en ville les soirs de match, c’est aussi concu afin que ses spectateurs depensent la majorite de leur argent entre ces murs.

Mes infrastructures necessaires Afin de une equipe des ligues majeures de baseball seront reellement couteuses. Mes stades construits au cours des dix dernieres annees ont coute entre 800 millions et 1,5 milliard de dollars tous.

Pour les rentabiliser, les equipes n’ont gui?re le choix d’inciter leurs clients a depenser le plus d’argent possible a l’interieur du stade. Le client ideal pour elles est celui qui se stationne au stade, achete le jersey dans le magasin officiel de l’equipe, regarde le match en personne et achete son repas et sa biere dans les concessions qui y paraissent.

Au sein des articles scientifiques ecrits sur le sujet, il y a une quasi-unanimite sur claque qu’il n’existe aucune preuve substantielle que ces subventions menent a des gains economiques.

Notre troisieme probleme a soulever reste celui du cout d’opportunite. L’argent que le gouvernement depenserait pour subventionner le retour du baseball reste de l’argent qu’il ne peut pas investir ailleurs.

Pour qu’il vaille la peine de risquer des centaines de millions de dollars de l’argent des contribuables dans un tel projet, il faudrait etre capable de montrer que les benefices seraient plus grands que si le gouvernement l’utilisait ailleurs.

Dans un contexte ou le systeme de sante est en crise, ou le gouvernement s’endette a coups de milliards, ainsi, ou les contribuables quebecois demeurent nos plus taxes en Amerique du Nord, c’est une proposition plutot Complique a defendre.

Que le gouvernement finance le retour du baseball n’est pas une proposition gagnante pour les contribuables quebecois. Il semble temps que Fitzgibbon mette le pied a terre et dise un non sans detour a l’utilisation de l’argent des impots des Quebecois et Quebecoises pour financer le sport professionnel.

Leave a comment

Your email address will not be published.